L’agence Jardin des marques lance sa propre Start-up dans le domaine de la E-santé. Conçue en étroite collaboration avec un chirurgien orthopédique, un kinésithérapeute, un médecin du sport et une diététicienne, l’application mobile Bodycontrol Program est actuellement en cours de développement.

 

L’innovation : notre vocation depuis 8 ans

En 2010, nous concevions avec CEVA santé animale l’un des tout premier MOOC professionnels dédié aux vétérinaires du monde entier. Quelques années plus tard, nous recevions le prix de l’innovation oenotouristique avec la collection de bande-dessinée en réalité augmentée « Esprits du vin ». Il y a 3 ans nous développions notre premier jeu en réalité virtuelle… Oui, l’innovation a toujours fait partie de notre ADN d’agence.

L’année dernière, nous avons accompagné la start-up 14th dans le développement de leur application santé WAZZA dédiée aux TMS (Troubles Musculeux Squelettiques). Une belle expérience humaine et technologique qui nous a sans doute inspiré pour le lancement de notre nouveau projet.

Un projet E-santé qui a du sens

A 48 ans, professeur d’arts martiaux et triathlète longue distance, Arnaud Hacquin, notre CEO souffrait depuis 5 ans d’une coxarthrose bilatérale. En 2018, il a donc décidé de se faire poser une première prothèse de hanche. Durant son parcours, il a découvert qu’aucune solution d’accompagnement n’existait pour permettre aux personnes souffrant d’arthrose ou équipées de prothèse de réduire leur douleur ou de récupérer plus facilement leurs facultés motrices après l’opération. Alors il a décidé de la créer. Bodycontrol Program est aujourd’hui accompagne par UNITECH, l’incubateur de la Région Nouvelle Aquitaine. Et nous nous apprêtons à nouer des partenariat avec la Clinique du sport et l’orthopôle de Bordeaux.

Un second volet encore plus ambitieux

Ce projet de start-up numérique s’accompagne aussi d’un projet de recherche médical sur la prothèse de hanche connectée, en partenariat avec le laboratoire ICERAM et le CEA Tech. Mais ça, c’est encore une autre histoire… Et pour mieux l’écrire, Arnaud Hacquin reprendra ses études en 2019 à la faculté de médecine de Paris-Diderot pour passer un DU de santé connectée… Parce qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre et innover et que la création de start-up n’est pas réservée aux millenials.
velit, luctus dolor felis mattis massa consequat. nec